Musiques De Films Légendaires

La musique de « La Fièvre du Samedi Soir » (2/2)

Spread the love

(n°1459)

Musiques De Films Légendaires

Les producteurs de Bohemian Rhapsody préparent un film sur les Bee Gees | Le Sac de chips
Maurice Gibb (à gauche), Robin Gibb (au milieu) et Barry Gibb

Suite et fin de l’article en 2 parties consacré aux 2 chansons originales les plus célèbres de la BO de Saturday Night Fever ; après Stayin’ Alive place au délicieux Night Fever.

Et comme je le disais à la fin du premier article, le succès de Stayin’ Alive n’était pas encore évanoui que Night Fever faisait déjà des ravages. Au printemps 1978, Night Fever et Stayin’Alive se classeront respectivement 1 et 2 pendant 5 semaines avant que avant que Night Fever ne se détache et fasse encore 3 semaines seul en tête. Mis à part un loop de batterie pris sur l’un et accolé à l’autre, les 2 morceaux ont un caractère sensiblement différent avec un Night Fever moins extraverti et clinquant mais qui a une résonance assez élégante grâce à ses arrangements lyriques aux cordes, une idée centrale dont le claviériste Blue Weaver a raconté l’émergence : « Night Fever a commencé alors que Barry passait par-là pendant que je travaillais sur quelque chose. J’avais toujours voulu faire une version disco de Theme From A Summer Place de Percy Faith (…), c’était un gros tube dans les années 60. Je jouais çà et Barry a dit : C’était quoi ? Et j’ai dit : Theme From A Summer Place, et Barry a répondu : Non c’était nouveau. Barry a entendu l’idée, je l’ai joué sur un string synthesizer et j’ai chanté le riff dessus ». C’est le fondement de l’intro et par extension de tout le morceau avant que basse, percus ou encore piano électrique ne furent rajoutés lors de différentes sessions d’enregistrement. Commencé en avril 1977, le titre a été finalisé en septembre de la même année avant de connaitre quelques mois plus tard un succès mondial dont quelques places de leader au Brésil, Canada, Irlande, Royaume-Uni et Espagne. Statistiquement, il n’avait finalement pas grand-chose à envier à Stayin’ Alive, le groupe alignant ainsi 2 chansons originales légendaires, coup sur coup, un doublé rare. Certes ces 2 titres ne constituaient pas leur premier succès ni leur dernier mais ils étaient le point d’orgue d’un moment de grâce, d’une apogée ou les Bee Gees dansaient sur toute une industrie.

Malheureusement, des trois frères il n’en reste plus qu’un, les jumeaux Maurice et Robin ayant succombé à de graves problèmes de santé (2003 et 2012). De son côté Barry Gibb a continué de conserver le souvenir de ce talentueux groupe avec une tournée internationale en 2013 et 2014. Il a reçu le titre honorifique de Sir en 2018, un an après le concert hommage Stayin’ Alive, A Grammy Salute to the Music of the Bee Gees où d’autres légendes ont repris les morceaux de la BO du film Saturday Night Fever tels Céline Dion, John Legend, Stevie Wonder, et même des stars de la nouvelle génération comme Demi Lovato, Pentatonix, Jason Derulo, Nick Jonas, Ed Sheeran ou encore Tory Kelly. Ainsi, Barry peut être tranquille, l’héritage perdure et il n’est pas prêt de trébucher…

Didier Bianay (Mr Reyd)

N’oublie pas de t’inscrire pour être averti de chaque nouvel article

Ce site est la suite de www.musiciews.wordpress.com qui servira désormais d’archive (1349 articles)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.