News

Les frères Dessner débarquent sur C’mon C’mon

Spread the love

(n°1368)

News

Aaron (à gauche) et Bryce Dessner (à droite)

Bryce et Aaron Dessner se retrouvent sur le drame C’mon C’mon, un film de Mike Mills autour d’un artiste entreprenant un voyage à travers le pays avec son jeune neveu et la relation qui se crée entre eux. Joaquin Phoenix, Gaby Hoffman, Woody Norman et Kenneth Kynt Bryan seront les principaux acteurs de ce road movie dont la sortie est prévue plus tard dans l’année.

Ce sont 2 des 5 membres du groupe Rock The National qui se réunissent encore une fois, mais je ne dirais pas que les 2 jumeaux forment un tandem de compositeurs de films inséparables puisque Bryce Dessner s’est quelques fois retrouvé seul sur une BO comme ce fut le cas pour les films Les Baronnes et surtout sur Les Deux Papes, un programme particulier à scorer car une grande partie de la dramaturgie résidait dans le dialogue entre les leaders religieux Jorge Bergoglio (joué par Anthony Hopkins) et Joseph Ratzinger (joué par Jonathan Pryce), et lorsque chaque mot a son importance les notes doivent trouver leur place. C’est d’ailleurs sur cette réflexion que le magazine score it a emmené Bryce Dessner lorsqu’il lui a demandé si la quantité de dialogue ne l’a pas mis en difficulté pour trouver le bon ton pour la BO, le compositeur a alors confié : « C’est révélateur de la puissance du script, de l’interprétation et de la réalisation le fait que je n’ai pas vraiment essayé de scorer beaucoup sur les scènes aux dialogues importants. Il y a quelques séquences avec du piano préparé, des cordes lointaines et quelques percussions mais la plupart du temps les scènes avec des dialogues intenses sont laissées sans musique. » Minimaliste, contemplative, intimiste la BO joue clairement un rôle de soutien, mettant simplement des ambiances, des idées d’émotion ou d’une culture, sans se montrer trop élaborée mélodiquement ; mais ce matériel musical modeste n’aura pas empêché Bryce Dessner de briller aux derniers World Soundtrack Awards avec l’obtention du prix de la Découverte de l’année.

À rajouter les nominations et les prix que Bryce a partagé avec Alva Noto et Ryuichi Sakamoto à propos de la BO de The Revenant on s’aperçoit qu’il n’a jamais connu de succès avec Aaron, du moins dans la Musique de Film, car la carrière scénique des 2 frères est sacrément comblée. En effet, Aaron Dessner a eu l’occasion de collaborer avec Taylor Swift, Frightened Rabbit, Ben Howard, Sharon Van Etten, Local Natives, This Is the Kit, ou encore Lone Bellow quant Bryce Dessner a aussi croisé la route de Taylor Swift mais aussi celles de Philip Glass, Steve Reich, Paul Simon, Sufjan Stevens, Nico Muhly, Jonny Greenwood ou Justin Peck. En parallèle, Bryce Dessner a aussi reçu des commandes importantes du Los Angeles Philharmonic, de l’Ensemble Intercontemporain, du Metropolitan Museum of Art, du Kronos Quartet, de Carnegie Hall ou encore du New York City Ballet. Avec le groupe The National lui et Aaron ont obtenu 1 prix en 2 nominations aux prestigieux Grammys Awards et sont aussi très impliqués dans la création et la gestion des festivals Eaux Claires, HAVEN, Boston Calling Music, MusicNOW et Sounds From a Safe Harbour.

Vu ces sacrés CV et leur passion extensive pour la musique, il ne fait aucun doute que les 2 artistes ont les qualités pour réussir ensemble dans le film scoring qui est certes une discipline différente mais dont ils ont appris les rouages en 8 ans et 9 programmes partagés. Le déclic viendra-t-il de la BO de C’mon C’mon ? Ou à moins que ce ne soit de Cyrano, une comédie musicale, le genre cinématographique qui offre le plus de latitude aux compositeurs et qui peut les mener loin, très loin…

Didier Bianay (Mr Reyd)

N’oublie pas de t’inscrire pour être averti de chaque nouvel article

Ce site est la suite de www.musiciews.wordpress.com qui servira désormais d’archive (1349 articles)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.