Coup De Coeur

Pas comme à la maison…

Spread the love

(n°1455)

Coup De Coeur

Jarvis Cocker

Petite annonce Coup De Coeur concernant This House Is… : Mais qu’elle est cette maison qui unit 3 intrigues mystérieuses sur 3 époques différentes et où les personnages qui l’occupent vivent les pires années de leurs vies ? A croire que l’endroit est maudit. Pour cette chanson originale il y avait du talent derrière les micros, Gustavo Santaolalla à la composition et Jarvis Cocker à l’écriture et à l’interprétation. Si j’avais déjà présenté le premier il y a un bail, ne manquant pas de mentionner ses 2 oscars coup sur coup pour les BO de Brokeback Mountain et de Babel (2006 et 2007), je précise que la popularité du second se cantonne principalement au Royaume-Uni. Etrange puisque Jarvis Cocker a travaillé avec tant d’artistes venus des 4 coins du monde, Nancy Sinatra, Chilly Gonzales, Marianne Faithfull, Charlotte Gainsbourg, Nick Cave and the Bad Seeds, ou encore Feist. Leader du groupe Pulp, il a connu outre-manche des succès aussi importants que ceux d’Oasis et Blur dans les années 90, c’est dire… Réputé très excentrique, Cocker s’est quelques fois prêté à des univers étranges avec une apparition dans Harry Potter et la Coupe de Feu, des bandes-son composées pour la série surnaturelle Neil Gaiman’s Likely Stories, et des rôles dans The French Dispatch et Fantastic Mr. Fox (voix). Le dernier cité est souvent évoqué quand on analyse le style graphique de The House, anime dans lequel Jarvis Cocker prête aussi sa voix à un développeur stressé.

On jurerait alors que c’est ce personnage qui chante, avec ce désabusement et cette lassitude dans la voix, malgré que les paroles ne mentionnent pas une situation particulière mais plutôt un mal-être général et intemporel ; on notera d’ailleurs le subtil jeu de mots « Three-story (3 étages) monstruosity » (0:57). Autre point névralgique du morceau, c’est l’accentuation de la fameuse différence entre « house » et « home » (les 2 mots se traduisant par « maison »), « home » étant décrit comme un endroit chaleureux, personnel et réconfortant, quant « house » est dépeint comme un lieu peu inspirant et sans âme, une simple construction immobilière, « une collection de briques » comme le répète Cocker dans le refrain. A l’inverse, loin d’être répétitives, les paroles des couplets sont principalement celles qui démontrent les qualités d’auteur de Cocker avec une immersivité tant au niveau du décor que de l’émotion, tout comme ces bruitages domestiques qui participent à la rythmique du morceau. En somme, This House Is… est un petit bijou de musique et d’écriture qu’il fallait louer…

Didier Bianay (Mr Reyd)

N’oublie pas de t’inscrire pour être averti de chaque nouvel article

Ce site est la suite de www.musiciews.wordpress.com qui servira désormais d’archive (1349 articles)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.