News

Grégoire Hetzel retrouve Desplechin sur « Tromperie »

Spread the love

(n°1359)

News

Grégoire Hetzel

Grégoire Hetzel s’unit de nouveau à Arnaud Desplechin sur le drame Tromperie. Adaptation du roman autobiographique de Philip Roth, l’intrigue se déroule au coeur des années 80 où un écrivain américain exilé à Londres passe souvent du temps dans son bureau avec sa maîtresse à faire l’amour, se disputer, parler d’autres femmes de sa vie, d’antisémitisme, de littérature, de fidélité à soi-même, bref de tout et de rien… Au casting on retrouvera Léa Seydoux, Denis Podalydès, Emmanuelle Devos, Anouk Grinberg et Rebecca Marder pour ce film qui connaîtra sa grande première ce 13 juillet à Cannes 2021 avant de débarquer dans les cinémas français en décembre prochain.

Hetzel, lui, est plutôt inspiré par la fidélité. Nominé aux Césars 2019 pour la BO de son 4ème film avec Catherine Corsini (Un Amour Impossible), il s’est à nouveau invité à la grand-messe du Cinéma français grâce à la BO de son 7ème film avec Arnaud Desplechin (Roubaix, Une Lumière). Pour le dernier long-métrage cité, les 2 hommes qui se connaissent parfaitement avaient pourtant décidé de changer leur méthode de travail comme l’a expliqué le compositeur au micro d’Elsewhere : « Le travail était très différent des autres films non pas tant à cause de la nature du film que de ma libération du regard et de l’oreille d’Arnaud Desplechin (…). D’habitude j’étais toujours en appréhension de son regard et de son oreille et aussi des références qu’il me mettait (…) Là on s’est affranchi de toutes références (…) Ce que je peux dire c’est que lui-même a été affranchi de lui-même avec ce film qui ne ressemble pas du tout à ses précédents films ». Malheureusement, cette bande-son ne lui a pas permis de décrocher un premier César bien qu’elle s’avéra agréablement surprenante pour un polar de par ses nombreuses sonorités mystérieuses, poétiques et fantastiques. Mais cette 4ème nomination aux Césars, qui fut sa 3ème en 5 ans, donne l’impression que Hetzel est passé à la vitesse supérieure alors qu’il enregistre plus d’une vingtaine d’années dans le milieu. 

Dans le reste de l’actu du compositeur, on rappelle sa participation à la première saison de Paris Police 1900 et qu’il a scoré pour La Croisade, un drame de Louis Garel qui connaîtra aussi sa première à Cannes 2021.

Didier Bianay (Mr Reyd)


N’oublie pas de t’inscrire pour être averti de chaque nouvel article

Ce site est la suite de www.musiciews.wordpress.com qui servira désormais d’archive (1349 articles)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.